robot T-HR3 Sciences & Environnement

Un robot avec le sens du toucher

Un robot humanoïde disposant du sens du toucher vient de naître. Il se nomme T-HR3, fait 1 mètre 54 de haut pour 75 kg. Conçu par Toyota, il peut reproduire les mouvements des humains et sentir ce qu’il touche.

Pourquoi c’est important ?

On pourrait se demander ce que cela change, finalement, qu’il puisse ressentir les objets qu’il manipule de la même manière qu’un humain. Premièrement, c’est important car cela reste une prouesse technologique. Ce sens du toucher était jusqu’ici uniquement accessible au monde du vivant.

Mais au delà de la prouesse, c’est une avancée énorme car elle permet au robot de saisir les objets avec douceur. Ainsi ce robot peut tenir et serrer un ballon avec délicatesse sans que celui-ci éclate. De plus, la volonté du constructeur est d’utiliser ce robot en tant qu’assistant à la personne, notamment aux personnes âgés. Le T-HR3 est donc capable de vous prendre dans les bras sans vous briser les os (plutôt une bonne nouvelle).

Une telle innovation est possible grâce à des capteurs ultra sensibles placés au niveau des mains du robot. Celui-ci est piloté à distance et reproduit les mouvements de son opérateur en temps réel.

Quelle est la prochaine étape ?

Le sens du toucher du robot est certes avancé, mais il est possible d’aller plus loin. Énormément de projets sont en cours et proposent des axes d’études bien différents. De nouvelles limites sont donc en passe d’être repoussées.

Par exemple, l’Université technologique de Munich compte permettre à leur robot de ressentir la chaleur, un souffle, ou même une vibration. Pour accomplir cette nouvelle prouesse technologique, des circuits hexagonaux se comportant un peu comme une peau électronique sont ajoutés sur le robot. Ces circuits sont bardés de capteurs ultra sensibles, à la foi infrarouges, de température, de pression mais également d’un accéléromètre.

Pour citer un autre exemple, l’université de Los Angeles, en partenariat avec celle de Washington à Seattle, a également un projet de création du sens du toucher. Celui-ci a la particularité de dépendre grandement sur les nanotechnologies. Il a donc énormément fait progresser ce champ de la technologie. 

Rechercher à reproduire un simple sens du monde du vivant provoque de belles avancées dans de nombreux secteurs. La science avance à grand pas, et il semblerait que nous touchions déjà le futur du bout des doigts …

Sources :

Industrie & Technologies

L’ambassade de France aux Etats-Unis

Humainoïde

L’usine nouvelle

 

 

Laisser un commentaire