paille plastique Sciences & Environnement

Le plastique à usage unique: une menace pour la planète

Article écrit sur une idée originale de Johanna Bald

 Chaque année, plus de 500 millions de pailles en plastiques sont jetées aux ordures, et avec elles, presque 8 millions de tonnes de plastiques divers à usage unique. Économiquement, le plastique est une solution rentable et facile, ce qui amène nombre d’entreprise à le choisir. Pourtant, écologiquement, son utilisation est simplement indécente : l’impact du matériau sur l’environnement est gigantesque.

Le poids des grandes entreprises

Les grandes chaînes de fast-food comme McDonald, Subway, ou encore Starbucks sont sans aucun doute leaders de leur marchés : leur nom est connu de chacun, et leur chiffre d’affaire est tout simplement faramineux. Leurs décisions quant à la façon de gérer leurs enseignes impactent donc tout le secteur. Malheureusement, ces décisions sont bien souvent orientées vers le profit plutôt que l’éco-responsabilité. L’utilisation d’ustensiles non recyclables en plastique le prouve bien. Des pailles aux gobelets, tout dans ces enseignes est recouvert de plastique. Si une partie est recyclable, tout ne l’est pas. Malgré une durée d’utilisation très courte, ces matériaux mettent des centaines d’années à se décomposer dans la nature où ils atterrissent indéniablement, provoquant ainsi la pollution de nos terres, mais aussi de nos océans.

Face à ce constat, et au ras-le-bol montant des consommateurs, McDonald a accepté de faire disparaître ses pailles en plastique par des pailles en papier dans ses quelques 1300 restaurants de Grande Bretagne. Un petit pas, certes, mais qui amène à rêver à un futur moins plastifié.

Cette prise de conscience ne semble cependant pas partagée par le géant du café Starbucks.

starbucks

 

La controverse Starbucks

En 2008, Starbucks promettait d’inventer un gobelet recyclable d’ici 2015. Nous voici en 2018, et rien n’a changé. Pourtant, le chiffre d’affaire de Starbucks (22 milliards de dollars) lui permet largement d’investir en recherche et développement pour trouver le gobelet qui permettra à la fois de profiter d’un bon café et de ne pas polluer notre environnement. Starbucks vend chaque année plus de 4 milliards de ses boissons servies en gobelets. Ces derniers sont composés d’un assemblage de papier et de polyéthylène. Or, cette combinaison rend presque impossible le recyclage des gobelets car le polyéthylène bloque les machines censées leur donner une seconde vie. Le résultat est terriblement alarmant : les gobelet finissent abandonnés en décharge, et polluent à la fois nos terres et nos océans. 

Au regard de ces informations, les consommateurs se sont révoltés. De nombreuses pétitions circulent actuellement afin d’obliger le géant du café, mais aussi toutes les grandes enseignes, à se rendre compte de leur impact écologique et à le diminuer considérablement. Mais les consommateurs veulent surtout que Starbucks honore sa promesse de 2008 : un tel pas en avant de la part de l’enseigne créerait un nouveau standard pour le marché, et pousserait les plus petits cafés à marcher sur ses traces en passant au gobelet écologique. 

Longtemps pensé comme pratique, le plastique prouve aujourd’hui qu’il n’a pas que des bons côtés. Le fait que le grand public soit indigné par tant de mépris des grandes enseignes face à l’environnement est une bonne nouvelle, mais c’est aussi un signe : il est grand temps de repenser le plastique.

titions : 

Sources : 

Une réflexion au sujet de « Le plastique à usage unique: une menace pour la planète »

Laisser un commentaire