BUDGET SCIENCE Sciences & Environnement

L’heure des budgets scientifiques aux Etats-Unis

Le gouvernement Trump a proposé, cette semaine, ses budgets pour l’année fiscale 2019 (qui commencera en octobre). Si la science et l’environnement sont essentiels à l’accomplissement de bon nombre de projets dans divers domaines, l’administration Trump ne semble pas en faire une priorité.

Le prix de la science

Le coût des missions scientifiques, bien souvent, se compte en millions, voire en milliards. Assez logiquement, plus les technologies utilisées sont nombreuses, efficaces et de pointes, plus la mission reviendra cher. Les missions spatiales, en général, comptent donc parmi les plus chères. En Amérique, une partie de ce coût est directement financé par l’Etat, grâce à un budget défini à l’avance

Comme en 2018, le gouvernement Trump privilégie le secteur militaire à celui de la science, et souhaite donc diminuer les budgets attribuer à de nombreux organismes scientifiques. Au total, c’est une diminution de presque 21% des dépenses fédérales en sciences qui a été initialement proposée (avant d’être revue à la baisse). 

L’environnement, grand perdant

Seraient touchés par ces coupures budgétaires principalement les organismes de protection de l’environnement et d’étude du changement climatique. Ce n’est pas vraiment une surprise lorsque l’on connait la position du président Américain sur la question du changement climatique, mais tout de même, c’est une belle perte pour l’Amérique.

Plus étonnant, une coupe budgétaire a été proposée sur cinq des programmes terrestres de la NASA, mais aussi sur un nouveau projet de télescope, le WFIRST, qui devrait être le prochain observatoire en orbite. Celui-ci devrait être chargé d’en découvrir plus sur la matière noire et les exoplanètes. Son coût exorbitant (3.6 milliards de dollars) n’est pas sans rappeler celui du JWST, autre télescope partiellement construit par la NASA. L’annulation de ce projet de grande envergure serait, d’après l’astrophysicien David Spergel, une perte incommensurable.

 

Des budgets à relativiser

La NASA reste l’agence préférée de l’Administration Trump. Elle devrait voir ses dépenses augmenter de plusieurs millions de dollars au moins au cours de l’année fiscale 2019. Il est important de rappeler, aussi, qu’en 2018, l’administration avait fait le même type de propositions budgétaires, et que le Congrès les avait savamment refusées

Peut-être se passera-t-il exactement la même chose cette fois-ci …

 

Sources : Science

 

Une réflexion au sujet de « L’heure des budgets scientifiques aux Etats-Unis »

Laisser un commentaire